N' arrête pas l' amour aux portes de ton coeur

Ne coupe pas la sève qui monte dans ton sang

Ne ferme pas  la porte aux désirs de l' enfant

Ne joue pas au caïd, au roi ou au vainqueur

Pour un tien, pour un mien, pour un tout, pour un rien

Chacun aspire à plus, chacun à soif d' amour

Chacun a faim de pain, chacun se veut du bien

Pour un jour, un printemps, un été, pour toujours

Mais le temps qui décompte au cadran des minutes

Les pulsions de nos veines, les soucis de nos nuits

Avance à pas de loup, joue un air sur sa flûte

Troubadour au trouvère, il chantonne et s' ennuie

Languissant du passé, inquiet de l' avenir

Il traîne à ses côtés des flots de souvenirs

Des torrents de regrets de voeux et de souhaits

Du paradis perdu, jamais plus retrouvé.

Le paradis de l' enfance.

Bonjour, je vous souhaite une belle journée,

Bisous à toutes.